Histoire

Martin Paquin maroquinier propriétaire de Red Point en train de coudre une pièce en cuir

L’HISTOIRE DE RED

Suite à un accident de moto qui a empêché le fondateur RED POINT de marcher pendant un bout de temps, il a dû penser à changer de carrière. Il fût proactif et en début d’année 2017 une folie l’a prise et il a décidé de s’inscrire à l’école. Hey oui, il fût accepté et il a débuté un DEC en maroquinerie au CÉGEP du Vieux-Montréal option métiers d'art en août 2017. La maroquinerie est la confection d’accessoires de mode en cuir tels que sac, ceinture, porte-feuille et bien plus.


Son but serait de faire briller la scène Montréalaise, Québécoise et même Canadienne tout autour du monde avec son brin de folie. Il est ce qu'on appelle un touche à tout pour ne pas dire un épicurien passionné, donc il aime jouer avec la matière et la jumeler avec d’autres tels que plumes, paillettes, formes spéciales et bien plus.


Le nom RED POINT est en l’honneur d’une grande dame qui fût importante dans sa vie. Elle fût la seule grand-maman qu'il a connu. Gram-ma était son surnom. Elle était une bonne vivante farceuse avec un grand sens artistique. Elle était jeune de coeur pour ne pas dire "flyée" et elle s’était même fait tatouer des coccinelles à l'âge de 85 ans d’où la représentation de celle-ci avec un point rouge.


Donc les crochets représentent les normes qu'on nous imposent, le "R" représente le fondateur qui sort parfois de la boîte et le point rouge sa grand-maman.


Une muse qui le guide de là-haut maintenant.


Nous espérons que vous voyagerez à travers son univers par nos créations pour hommes et femmes.


Vous avez une demande spéciale, une réparation ou tout simplement des suggestions, n’hésitez pas à communiquer avec nous.


​En passant, inquiétez-vous pas, car avec beaucoup de physiothérapie, ergothérapie et kinésiothérapie, Martin a repris du poil de la bête et retrouvé toute sa mobilité.